Les jardins de la maison d'Érasme

Le jardin d’Érasme est un jardin des plaisirs et des savoirs, composé d’un premier jardin de plantes médicinales du paysagiste René Pechère (1987). Dans ce jardin des maladies, véritable portrait botanique de l’humaniste, l’on y cultive une centaine de plantes du xvie siècle, employées par Érasme pour se guérir. Derrière ce jardin du corps, il y a un second jardin qui est comme le jardin du jardin : un jardin philosophique, pour aider à penser le monde. En s’inspirant du texte “Le banquet religieux”, écrit par l’humaniste après son séjour à Anderlecht (1521), une série de parterres cartographiques ont été aménagés au printemps 2000 dans lesquels le visiteur admirera les plantes et les fleurs qu’Érasme, premier grand Européen, a contemplées lors de ses nombreux voyages. Jardin du corps, jardin du monde, ce lieu abrite une série de “chambres philosophiques” créées par des artistes contemporains qui sont autants d’invitations à s’asseoir pour jouir du temps qui s’écoule ou discuter avec ses amis;
car, comme nous le rappelait Érasme :

“Là où sont les amis, là est la richesse.”

haut de la page
jardins