LECTURE

De lettres et de philologie

Mercredi 14 décembre 2016 à 19h

De lettres et de philologie. Carnets de notes d’une éditrice de correspondances de la Renaissance.
Paola Moreno, professeur ordinaire à l’Université de Liège, transmettra les résultats et les acquis de son expérience professionnelle et personnelle, qui se traduit en une véritable éthique de la philologie, appliquée au quotidien.

Plus d'infos & réservations

De lettres et de philologie

De lettres et de philologie. Carnets de notes d’une éditrice de correspondances de la Renaissance

Le genre épistolaire est, on le sait, l’un des plus anciens de la littérature mondiale et l’un des plus remarquablement illustrés dans notre tradition culturelle. Mais la révolution informatique fait aujourd’hui en sorte que ce genre, si florissant encore pendant toute l’époque moderne, soit en voie de disparition, malgré le nombre exorbitant de messages que nous nous envoyons tous les jours. La correspondance entre parents, amants, amis ou collègues a disparu, remplacée qu’elle est par les moyens modernes éphémères, téléphoniques ou électroniques, de la communication rapide.

Il est donc urgent d’en sauver les restes et de consacrer à ce genre ― tel qu’il a été pratiqué par le passé, et plus particulièrement à la Renaissance, où il devient un véritable art ― une attention particulière.

La lecture et l’édition critique de correspondances font partie, depuis quelques années, de mon quotidien. Elles me donnent au jour le jour l’occasion précieuse de conjuguer deux pôles d’intérêt qui ont marqué toute ma carrière : la philologie et l’humanité, le travail visant à ‘donner à lire’ des textes et la permanente interrogation sur la réalité historique, c’est-à-dire humaine.

Établir les mots que des hommes et des femmes se sont échangés c’est, avant tout, leur donner une force et une solidité, c’est redonner voix à un dialogue de jadis que nous ne pouvons plus écouter (mais que nous pouvons reconstituer) et c’est, en même temps, donner vie à un nouveau dialogue de l’auteur avec les nouveaux lecteurs que nous sommes.

Entrée libre sur réservation en ligne ou 02.521.13.83

top of the page
Erasme philologue

LECTURE

The sources of the musical life of the Anderlecht Collegiate Church : A study of antiphonies

Thursday, June 16, 2016 at 8 pm

Among the treasures preserved in the Erasmus House, a series of antiphons, dating from the seventeenth and eighteenth century, have not yet revealed all their mysteries. Come and discover these impressive Gregorian chant songbooks, which once guided the voice of the priests during services in the Collegiate Church of Saints Peter and Guidon. Reading in French.
Speaker : Céline Drèze
More info & reservations

The sources of the musical life of the Anderlecht Collegiate Church : A study of antiphonies

Aux sources de la vie musicale de la collégiale anderlechtoise : étude des antiphonaires

La Maison d’Erasme conserve une série de livres de chant liturgique des XVIIe et XVIIIe siècles qui émane de la collégiale Saints-Pierre-et-Guidon. Ces ouvrages sont aujourd’hui les précieux témoins du passé musical particulièrement riche de l’institution canoniale. Par le biais d’une étude croisée de ces livres et de l’imposant fonds d’archives attaché au chapitre, cette conférence retracera les traits saillants de la vie musicale à la collégiale anderlechtoise à l’époque moderne.

Renseignements pratiques
Durée : 1h30
Réservation au 02/521.13.83 ou en ligne.

top of the page
Antiphonaires

LECTURE

Christophe Plantin (1520-1589)

Jeudi 4 février 2016 à 20h

Sandra Langereis présentera sa biographie de Christophe Plantin : De woordenaar. Christoffel Plantijn, ’s werelds grootste drukker en uitgever (1520-1589). Conférence traduite simultanément en français.

Entrée libre sur réservation en ligne ou au 02.521.13.83

Plus d'infos

Christophe Plantin (1520-1589)

La Bible polyglotte de Plantin : un appel à la paix en temps de guerre

En 1572, à Anvers, Christophe Plantin mettait la dernière main à sa Bible polyglotte, qu'il préparait depuis tant d'années. Aucun livre, parmi ses publications, ne lui avait jamais coûté aussi cher. Il concevait la Bible polyglotte comme la biographie de la Bible faisant autorité, avec les textes dans leur version originale. Plantin était d'avis qu'un nouveau regard sur la Bible s'imposait, en des temps de violences justifiées par les religions. Il dédia sa Bible au roi Philippe II, en lui proposant de ne plus combattre les protestants par le fer et le feu, mais par les mots. Ceci n'empêcha pas, la même année, la guerre d'éclater.

Conférence en néerlandais, traduite simultanément en français.

Sandra Langereis est historienne, auteur de la biographie De woordenaar. Christoffel Plantijn, ’s werelds grootste drukker en uitgever (1520-1589) (Amsterdam, Balans 2014). Cet ouvrage fut nominé en 2014 pour le Libris Geschiedenisprijs. L'auteur travaille à une biographie d'Érasme, qui paraitra chez l'éditeur De Bezige Bij.

La conférence est organisée en collaboration avec le Masereelfonds
Entrée libre sur réservation en ligne ou : info@erasmushouse.museum / 02.521.13.83

top of the page
Jacob de Backer, triptique de la tombe de Christophe Plantin, Anvers, Onze-Lieve-Vrouwekathedraal (1591)