CONCERT

Bruissements. Déambulation musicale et concert

Jeudi 29 octobre à 19h30, jeudis 15 octobre et 26 novembre à 19h & 20h30

Dans le cadre de Bruissements, Stéphanie Laforce et la chanteuse lyrique Laurence Renson se feront guides en proposant une mise en scène inédite des installations sonores de l'exposition. Celles-ci seront utilisées comme des instruments "live". La visite se clôturera par un concert électroacoustique du duo électro-lyrique « Conflüences ». Le jeudi 29 octobre, elles seront accompagnées par Raphaëlle Duquesnoy.

Plus d'infos

Bruissements. Déambulation musicale et concert

CONCERT

Le jardin d’amour

Samedi 10 octobre 2015 à 20h

Une soirée dédiée à la musique de la Renaissance, en point d’orgue du week-end célébrant les 500 ans de la Maison, avec l’ensemble Alba Novella et le contre-ténor Dominique Corbiau. Laissez-vous surprendre par ce répertoire encore méconnu.

Gratuit, sur réservation : 02/521.13.83

Plus d’infos

Le jardin d’amour

Le jardin d’amour

Œuvres d’Obrecht, Adriaenssen, Susato, Waelrant, Bull

Avec Dominique Corbiau, contre-ténor, et l’ensemble Alba Novella (avec Thomas Deprez, Anne-Catherine Gosselé, Clémence Grégoire & Laura Pok (flûtes à bec), Fabrice Holvoet (luth & théorbe), Ariane De Bièvre (percussion))

L'ensemble Alba Novella est né de la réunion de quatre musiciens du Conservatoire Royal de Bruxelles, se passionnant pour les flûtes à bec de la Renaissance et la musique de cette époque. Tous anciens élèves de la classe de Frédéric de Roos, directeur du Conservatoire et professeur de flûte à bec, leur envie est de faire partager à un large public les musiques polyphoniques allant de 1500 à 1650, sur des copies d'instruments anciens, afin de perpétuer un répertoire peu exécuté dans notre monde occidental. Lauréats du deuxième prix au Concours international d'ensemble de flûtes à bec Dolmestsch - Le Mans, octobre 2009, chacun des membres se produit régulièrement en concert dans divers ensembles de musique de chambre, et aime se retrouver dans cette formation plus réduite afin de jouer un répertoire plus intimiste, mais plus proche de l'expression de la flûte à bec en général. Les consorts, ensembles d'instruments de même famille, occupaient une place importante dans la vie musicale à la Renaissance, surtout dans la sphère privée où cette formation marque le début de l'expansion de la pratique de la musique bourgeoise, alors qu'elle était réservée auparavant aux classes nobles.


Né dans une famille d’artistes, Dominique Corbiau aborde la musique dès l’âge de quatre ans par l’apprentissage du piano. Il s’initie plus tard à la flûte traversière et au violoncelle mais c’est dans le chant qu’il trouve son plein épanouissement. Attiré depuis toujours par la période baroque, c’est naturellement qu’il décide de travailler sa voix de contre-ténor.

Après un passage au chœur d’enfants de la Radio-Télévision Belge, il est admis au Conservatoire de Musique de Liège et poursuivra ensuite sa formation au Conservatoire de Musique de Mons qu’il a brillamment quitté en juillet 2001, récompensé de trois Premier Prix: Chant Concert, Musique de Chambre et Chant Opéra. En 2003, il obtient également un Premier Prix d’ Art Lyrique au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles.

Depuis 1994, Dominique Corbiau se produit en concert dans des lieux prestigieux aussi bien en Belgique qu’à l’étranger et en compagnie de nombreux ensembles et orchestres dans un large répertoire allant de la musique ancienne aux créations de musique contemporaine en passant par l’opéra et la musique de film. En 2008, le grand public le découvre grâce à « Memoria », un album de pièces originales, fruit de sa collaboration musicale avec le compositeur français Cyril Orcel. Très attentif à valoriser l’aspect créatif de sa profession, Dominique Corbiau conçoit régulièrement des spectacles au visuel soigné et créant la plupart du temps une passerelle entre les différentes disciplines artistiques.

top of the page
Alba Novella¬ Dominique Corbiau

CONCERT

La polyphonie en Europe au temps d'Érasme

Lundi 14 septembre 20105 de 9h30 à 12h

Geert Boxstael, spécialiste de l'architecture et de la musique classique occidentale, nous exposera (en néerlandais) la vie et l’œuvre de deux compositeurs gantois, Jacob Obrecht et Rudolf Agricola (humaniste et mentor d'Érasme). L'ensemble de flûtes à bec The Early Birds illustrera la conférence avec un court concert. Un voyage passionnant au cœur des sonorités !

Plus d'info

La polyphonie en Europe au temps d'Érasme

Concert : La polyphonie au temps d'Erasme

Érasme était entouré de compositeurs. À l'époque où l'Europe découvrait le Nouveau Monde, il incarnait une figure de la connaissance et de l'Humanisme. Durant cette conférence (en néerlandais) et le concert qui la suit, vous découvrirez deux importants compositeurs de la Renaissance : Jacob Obrecht, né à Gand en 1457, chez qui Érasme a probablement été enfant de chœur, et Rudolf Agricola, né à Gand en 1445, mentor d'Érasme. Leur musique sera comparée à celle d'autres contemporains et compatriotes (Josquin, Johannes Ockehem, Antoine Busnois, Heinrich Isaac, Pierre de la Rue, Loysit Compère). Tous ont entrepris le voyage en Italie pour y enseigner la 'nouvelle' Renaissance aux Italiens.

La conférence sera suivie d'un court concert, par le trio hollandais The Early Byrds, sous la direction de Gerrieke Van Dam. Cet ensemble de flûtes à bec se spécialise dans les œuvres vocales et instrumentales des XVe et XVIe siècles. Les musiciens visent à imiter le chant sur leurs instruments, en faisant appel à des techniques historiques, telle la solmisation. Ils jouent exclusivement sur des instruments reconstitués d'après des modèles de la Renaissance et se basent sur des éditions fac-similé.

Il est possible de s'inscrire également au lunch. L'accueil avec café est à 9h (au GC De Rinck), la conférence commence à 9h30 (à la Maison d'Érasme), le concert débute vers 11h30. Le repas facultatif est planifié vers 12h30. Il est nécessaire de s'inscrire.


Où et comment s'inscrire ?

Brussel Ouderenplatform vzw, Zaterdagplein 6, 1000 Brussel, tel. 02 210 04 60, info@bop.brussels

La réservation ne sera définitive qu'après le paiement du bon montant sur le compte BE 67430037597187.

Participation : 12 euro /10 euro avec BOPkaart ou Amis de la Maison d'Érasme et 2 euro avec paspartoe-kansentarief. Mentionner ‘Klassiek+14 september via Erasmus+code 41715'. Sont compris dans le prix : café, conférence et concert.
Participation avec lunch (menu trois services) : 27 euro / 25 euro avec BOP-kaart ou amis de la Maison d'Érasme et 17 euro avec paspartoe-kansentarief. Mentionner 'klassiek+14 september via Erasmus+maaltijd+code 41715'.


En pratique

Nous nous retrouvons à 9h précises au centre culturel De Rinck, Place de la Vaillance, 7 à 1070 Anderlecht (joignable via la ligne 5 du métro, arrêt Saint-Guidon, le bus 49 ou les bus De Lijn 570 et 571), où un café nous est offert. La conférence et le concert ont lieu à la Maison d'Érasme, à quelques pas de là. Le lunch a lieu au centre culturel De Rinck.


L'évènement est organisé par Brussels Ouderenplatform en collaboration avec GC De Markten et la Maison d'Érasme. Il fait partie d'une série de trois conférences sur la musique classique à travers les siècles. Ces conférences sont organisées dans différents lieux, en rapport avec le thème.

top of the page
Early Byrds

CONCERT

Juditha : Dialogue musical et théâtral

Jeudi 19 mars 2015 à 20h

Fresque sonore d'un paysage ancestral, les instruments baroques et orientaux se mêleront alors que les airs magnifiques de la "Juditha Triumphans" d'Antonio Vivaldi répondront, dans l'intimisme d'une version chambriste, aux intenses monologues extraits de la tragédies "Judith" de Jean Giraudoux. Un dialogue entre musique et texte afin d'apporter un double éclairage sur cette héroïne complexe, à la fois sainte et criminelle.

Par Dominique Corbiau , contre ténor et récitant, et La Camerata Sferica

Plus d'infos

Juditha : Dialogue musical et théâtral

"Juditha", dialogue musical et théâtral autour du personnage de Judith, icône biblique.

Depuis toujours, l'histoire de Judith fascine. La jeune et belle veuve de Bethulie écarte la menace d'une invasion assyrienne en décapitant Holopherne, le général ennemi, après l'avoir séduit et enivré. Thème récurant du vitrail pendant tout le Moyen ge, puis de la sculpture et surtout de la peinture à partir la Renaissance, on compte parmi les œuvres les plus célèbres une sculpture de Donatello et des tableaux de Mantegna, Botticelli, Cranach, Artemisia Gentileschi, Le Caravage ou encore Klimt. A la période baroque les musiciens s'emparent également de ce récit en composant de très belles pages de musique comme la fameuse "Juditha Triumphans" d'Antonio Vivaldi, le seul des quatre oratorios du grand maître vénitien qui soit parvenu jusqu'à nous et probablement le plus connu des drames sacrés sur ce sujet. La littérature et le théâtre ne sont pas en reste et la dimension érotico-tragique de "l'affrontement" Judith/Holopherne inspire de nombreux auteurs. Jean Giraudoux nous en livre une version résolument contemporaine, en rupture totale avec la traditionnelle vision judéo-chrétienne des personnages, qu'il façonne comme à chaque fois qu'il s'empare un mythe, dans la chair et le sang de leur humanité.

Dominique Corbiau, Contre ténor et récitant

Musique : Airs de Judith extraits de la "Juditha Triumphans" RV 644 d'Antonio Vivaldi

Texte : Monologues de Judith extraits de la tragédie "Judith" de Jean Giraudoux.

avec La Camerata Sferica :

Izana Soria, violon baroque
Laura Pok, viole de gambe
Fabrice Holvoet, théorbe
Ariane De Bièvre, percussions et instruments orientaux


Conception et direction artistique: Dominique Corbiau

Entrée gratuite sur réservation au 02/521.13.83 ou en ligne

top of the page
Cranach l Ancien  Judith et la tête d Holophernes , ca. 1530 - The Metropolitan Museum of Art, New York