CONFERENZA

Cinq cents ans de jeux de mots et d'images : l'Éloge de la Folie d'Érasme en 1515

Mercredi 18 novembre à 20h

Kathleen Leys (conservatrice adjointe émérite de la Maison d'Érasme) nous replongera au cœur de cette œuvre étonnante.

Entrée gratuite, réservation au 02/521.13.83

Plus d'infos

Cinq cents ans de jeux de mots et d'images : l'Éloge de la Folie d'Érasme en 1515

Cinq cents ans de jeux de mots et d'images : l'Éloge de la Folie d'Érasme en 1515

Éloge de la Folie : ce titre évocateur masque une œuvre méconnue. Le titre et l'œuvre cachent bien leur jeu. L'auteur, Desiderius Erasmus Roterodamus (ca. 1466-1536) avait la langue bien pendue, et cette caractéristique marque autant la forme que le fond de son discours. Drôle et mordant, son propos tient de Lucien et de Cicéron. Fou-rire garanti avec cette “bagatelle” qu'Érasme réédite en 1515, dans la fameuse édition de Bâle, agrémentée de dessins de Hans Holbein le Jeune.

La conférence est organisée en collaboration avec le Masereelfonds. Quelques imprimés précieux de l’Éloge de la folie seront montrés au public après la conférence (en néerlandais, traduite simultanément en français).


in alto
Illustration : Hans Holbein, « Les idiots et les fous sont les gens les plus heureux », dessin, 1516, Kunstmuseum, Basel.

CONFERENZA

Les jardins de soin

Mercredi 23 septembre 2015 à 19h


Présentation de la revue Jardins par son fondateur, Marco Martella, à l’occasion de la sortie du 6e numéro, “Jardins de soin”.

Cette rencontre est organisée en collaboration avec la Librairie Quartiers Latins.

Entrée gratuite, réservation au 02/521.13.83 ou en ligne.

Plus d'infos

Les jardins de soin

Les Jardins de soin

Mercredi 23 septembre à 19h
En collaboration avec la librairie Quartiers latins.
Le Jardin philosophique et le Jardin des maladies seront accessibles avant la conférence.

Jardins n°6 (sommaire)
Les Jardins de soin

« Dès que les ombres, amies du silence, couvrent la terre, Armide revient, dans ses jardins, passer de délicieux instants. » Torquato Tasso, Jérusalem libérée

À l'exemple de la magicienne Armide, retirons-nous au jardin le temps d'une soirée. La revue est née de la conviction que le jardin, loin d’être un simple espace de loisirs, est un lieu. Un coin du monde – voulu par l’homme, accepté par la nature – chargé de valeurs poétiques ; d’un sens qu’on devine sans jamais le saisir et qui ne se laisse pas approcher par la critique mais, comme le dit Rilke à propos de la poésie, par l’amour.

Entrée gratuite, sur réservation online.

«Aujourd’hui, les lieux tendent à disparaître, remplacés par les espaces de la modernité, fonctionnels et abstraits. Le jardin, lui, résiste. Parce qu’il est composé de matière vivante et qu’il échappe en grande partie à la maîtrise du jardinier, astreint à composer avec le rythme des saisons, les besoins du sol, les aléas du climat. Parce qu’il échappe aux lois du marché et qu’on ne peut le transformer en bien de consommation. Chaque jardin est une rupture dans le tissu uniformisé du paysage contemporain.

L’explorer comme espace poétique et existentiel, telle est l’ambition de cette revue. Dans chaque numéro, artistes, jardiniers, philosophes, historiens contribuent à approfondir un thème. Chaque voix qui interroge le jardin y a sa place. Chaque regard aimant qui, sans stériliser son objet, sans prétendre le cerner, fait apparaître son mystère. Son genius loci.

Le thème du dernier numéro est le soin.
Notre époque découvre l’hortithérapie, qu’on pratique de plus en plus dans les hôpitaux. Mais le jardin porte en lui depuis toujours cette vocation au soin. Il suffit de penser aux jardins sacrés de l’antiquité, où les arbres servaient aux hommes à retisser le lien, toujours fragile, avec les dieux. Lien indispensable, pourvoyeur de sens, et dont la perte ne pouvait être que source de souffrance. Aujourd’hui plus que jamais le jardin nous offre la possibilité de rétablir un bien-être perdu. Si nous nous éloignons, un moment, de la réalité quotidienne en ce lieu si propice à la vie, c’est pour recouvrer un équilibre avec le monde, équilibre rêvé, peut-être, mais dont nous portons, enraciné en nous, le souvenir. Et qui est donc bien réel.»

Marco Martella


Éditée avec beaucoup de soin par les éditions du Sandre, la revue Jardins se découvre dans un format qui est celui d’un objet littéraire, étroit, oblong, entre 100 et 150 pages, illustré seulement par un frontispice en couverture, spécifique à chaque livraison thématique (Le génie du lieu, le réenchantement, le temps, l’ombre, le retrait).
Le cordeau de l’écriture (poétique, philosophique, esthétique, scientifique, littéraire, historique,…) délimite le champ de la réflexion et de la rêverie… pour le plus grand plaisir du lecteur qui découvre ainsi une pensée du jardin profondément libre et originale.


in alto
RevueJardinsCarton

CONCERTO

La polyphonie en Europe au temps d'Érasme

Lundi 14 septembre 20105 de 9h30 à 12h

Geert Boxstael, spécialiste de l'architecture et de la musique classique occidentale, nous exposera (en néerlandais) la vie et l’œuvre de deux compositeurs gantois, Jacob Obrecht et Rudolf Agricola (humaniste et mentor d'Érasme). L'ensemble de flûtes à bec The Early Birds illustrera la conférence avec un court concert. Un voyage passionnant au cœur des sonorités !

Plus d'info

La polyphonie en Europe au temps d'Érasme

Concert : La polyphonie au temps d'Erasme

Érasme était entouré de compositeurs. À l'époque où l'Europe découvrait le Nouveau Monde, il incarnait une figure de la connaissance et de l'Humanisme. Durant cette conférence (en néerlandais) et le concert qui la suit, vous découvrirez deux importants compositeurs de la Renaissance : Jacob Obrecht, né à Gand en 1457, chez qui Érasme a probablement été enfant de chœur, et Rudolf Agricola, né à Gand en 1445, mentor d'Érasme. Leur musique sera comparée à celle d'autres contemporains et compatriotes (Josquin, Johannes Ockehem, Antoine Busnois, Heinrich Isaac, Pierre de la Rue, Loysit Compère). Tous ont entrepris le voyage en Italie pour y enseigner la 'nouvelle' Renaissance aux Italiens.

La conférence sera suivie d'un court concert, par le trio hollandais The Early Byrds, sous la direction de Gerrieke Van Dam. Cet ensemble de flûtes à bec se spécialise dans les œuvres vocales et instrumentales des XVe et XVIe siècles. Les musiciens visent à imiter le chant sur leurs instruments, en faisant appel à des techniques historiques, telle la solmisation. Ils jouent exclusivement sur des instruments reconstitués d'après des modèles de la Renaissance et se basent sur des éditions fac-similé.

Il est possible de s'inscrire également au lunch. L'accueil avec café est à 9h (au GC De Rinck), la conférence commence à 9h30 (à la Maison d'Érasme), le concert débute vers 11h30. Le repas facultatif est planifié vers 12h30. Il est nécessaire de s'inscrire.


Où et comment s'inscrire ?

Brussel Ouderenplatform vzw, Zaterdagplein 6, 1000 Brussel, tel. 02 210 04 60, info@bop.brussels

La réservation ne sera définitive qu'après le paiement du bon montant sur le compte BE 67430037597187.

Participation : 12 euro /10 euro avec BOPkaart ou Amis de la Maison d'Érasme et 2 euro avec paspartoe-kansentarief. Mentionner ‘Klassiek+14 september via Erasmus+code 41715'. Sont compris dans le prix : café, conférence et concert.
Participation avec lunch (menu trois services) : 27 euro / 25 euro avec BOP-kaart ou amis de la Maison d'Érasme et 17 euro avec paspartoe-kansentarief. Mentionner 'klassiek+14 september via Erasmus+maaltijd+code 41715'.


En pratique

Nous nous retrouvons à 9h précises au centre culturel De Rinck, Place de la Vaillance, 7 à 1070 Anderlecht (joignable via la ligne 5 du métro, arrêt Saint-Guidon, le bus 49 ou les bus De Lijn 570 et 571), où un café nous est offert. La conférence et le concert ont lieu à la Maison d'Érasme, à quelques pas de là. Le lunch a lieu au centre culturel De Rinck.


L'évènement est organisé par Brussels Ouderenplatform en collaboration avec GC De Markten et la Maison d'Érasme. Il fait partie d'une série de trois conférences sur la musique classique à travers les siècles. Ces conférences sont organisées dans différents lieux, en rapport avec le thème.

in alto
Early Byrds

CONFERENZA

Érasme et le prince Charles: conseils avisés contre intérêt dynastique

Jeudi 21 mai 2015 à 20h

Wim Blockmans (Netherlands Institute for Advanced Study – Universiteit Leiden) évoquera les prises de position d’un penseur engagé face au pouvoir de son temps. Des fragments de l’oeuvre d’Erasme seront interprétés pendant la conférence, traduite simultanément en français.

Gratuit sous réservation : 02/521.13.83 ou en ligne

più informazioni

Érasme et le prince Charles: conseils avisés contre intérêt dynastique

Érasme et le prince Charles: conseils avisés contre intérêt dynastique

En 1515, le jeune prince Charles, fraichement émancipé, devenait seigneur des Pays-Bas. Au même moment, Érasme, âgé d'une cinquantaine d'années, s'établissait dans le Brabant. Gratifié du titre honorifique de conseiller du prince, il devint ensuite professeur de théologie à l'Université de Louvain. Jusqu'à son départ pour Bâle, Érasme entretint d'étroites relations avec la cour des Pays-Bas. Il rédigea son Éducation du prince chrétien pour le jeune prince qui deviendrait Charles Quint. De nombreux autres écrits d'Érasme témoignent de ses positions tranchées en matière d'éthique du pouvoir. Mais l'empereur Charles n'était pas le meilleur élève du grand maitre...

Entrée gratuite sur réservation : 02/521 13 83 ou en ligne

En collaboration avec le Masereelfonds, dans le cadre du Carolus Festival

in alto
Image¬

CONFERENZA

Érasme et l'Europe

Lundi 20 avril 2015 à 19h

Pour saluer la parution de l'essai Érasme et l'Europe, nous avons le plaisir de recevoir l'auteur, Carlo Ossola, pour débattre des grands thèmes qui animent son écriture.

Inscription : online ou tel : +32/2/533.27.20

più informazioni

Érasme et l'Europe

Érasme et l'Europe

Pour saluer la parution de l'essai Érasme et l'Europe, nous avons le plaisir de recevoir l'auteur, Carlo Ossola, pour débattre des grands thèmes qui animent son écriture. Érasme et l'Europe analyse tour à tour le défenseur de la tolérance et de la liberté de conscience, l’auteur d’une satire mordante des mœurs de l'époque, le traducteur du Nouveau Testament, l’érudit incontournable qui a donné à l’Europe entière un souffle pour repenser le Christianisme et les Lettres.

Carlo Ossola, philologue et critique littéraire, professeur au Collège de France, en dialogue avec Marie-France Renard, professeur émérite de l'Université Saint-Louis Bruxelles, nous conduira à travers les époques jusqu'au XXe siècle, aux témoignages inoubliables de Johan Huizinga, Stefan Zweig et Marcel Bataillon.

Une collaboration avec l'Istituto Italiano di Cultura et les Archives et musée de la littérature.

in alto

CORSO

André Vésale : Un Flamand au berceau de la science moderne

Maison d'Érasme

Lundis 2, 9, 16 mars de 14 à 16 heures

* Geneeskunde voor en na Vesalius
* Andries van Wesel wordt Andreas Vesalius
* Het motto ‘Geloof wat je ziet’

Professeur: Paul Broos (cours en néerlandais)
Dates : les lundis 2, 9, 16 mars de 14 à 16h
En collaboration avec la Davidsfonds Academie

Plus d'infos

André Vésale : Un Flamand au berceau de la science moderne

Andreas Vesalius : Vlaming aan de wieg van de moderne wetenschap

• Docent : Broos Paul, meer info

Eeuwenlang was de studie van het menselijk lichaam om ethische en religieuze redenen taboe. Medici waren meer filosoof dan arts. Met de renaissance ontstaat er weer interesse voor het natuurlijke schoonheidsideaal van het menselijk lichaam. Om het lichaam getrouwer te kunnen weergeven verrichten kunstenaars lijkenonderzoek, nog voor de wetenschappers dat doen.

En dan verschijnt Andreas Vesalius ten tonele: een typische renaissancegeleerde die de oudheid bewondert maar al wat geschreven staat kritisch benadert. In 1543 verschijnt zijn opus magnum De humani corporis fabrica, het begin van de moderne wetenschap. Paul Broos plaatst in deze cursus het leven en werk van Vesalius in het tijdskader en verklaart het belang van deze Leuvense wetenschapper.

Extra: We brengen een bezoek aan het Erasmushuis, waar schilderijen hangen van tijdgenoten van Vesalius, en de botanische tuin. Die tuin bevat een hondertal plantensoorten uit de 16de eeuw, door Erasmus gebruikt om zichzelf te genezen. (inbegrepen)

Prof. Paul Broos is emeritus hoogleraar aan de KU Leuven en was diensthoofd heelkunde

en traumologie aan de UZ Leuven. Hij is o.a. voorzitter van de Medische Commissie van het Rode Kruis Vlaanderen. Hij publiceerde Over geneeskundigen en geneeskunst en Meesters met het ontleedmes bij Davidsfonds Uitgeverij.

Praktisch

Data: ma. 2, 9 en 16 maart van 14 tot 16 uur
Bezoek Erasmushuis: di. 17 maart om 14 uur

Plaats: Erasmushuis

Org.: i.s.m. Regionale Kern Brussel Davidsfonds Academie

Inbegrepen: synopsis en bezoek Erasmushuis
Info: 02/465.64.65 (Lionel Missant) en 016/310.670 (Davidsfonds Academie)

Prijs zonder boek: € 54 - € 48 (met Davidsfonds Cultuurkaart / vrienden van het Erasmushuis)
Code: BK15-024

Prijs met boek ‘Meesters met het ontleedmes’ (handelsprijs: € 27,50): € 68 - € 62 (met Davidsfonds Cultuurkaart / vrienden van het Erasmushuis)

Inschrijven kan online op www.davidsfonds.be/cursussen, via academie@davidsfonds.be of op 016/310.670.

Collage Vesalius

in alto
Skelet