Folie douce


Sweet madness
À l’occasion des fêtes et des 500 ans de la parution de L’Éloge de la Folie, nous aimerions vous inviter à la création de la fantaisie musicale de Stevie Wishart, Sweet madness.


Interprètes
Stevie Wishart | eng
voix, violon, vielle à roue - stem, viool, draailier - voice, violin, hurdy-gurdy

Catherine Jauniaux | b
voix - stem - voice

Sergei Istomin | rus
viole de gambe, violoncelle - viola da gamba, cello


Dates
Sweet madness est composée à partir des Vices qui accompagnent la Folie dans le texte d'Erasme: Amour-propre, Flatterie, Oubli, Paresse, Volupté, Démence, Mollesse, Bonne Chère et Sommeil profond. Certains jours, à l'heure du goûter, les musiciens interpètent un Vice, la pièce est jouée en entier deux vendredis en soirées.

Dimanche 25 décembre, 16h (35')
Mardi 27 décembre, 16h (35')
Mercredi 28 décembre, 16h (35')
Jeudi 29 décembre, 16h (35')

Vendredi 30 décembre, 20h (60')

Mardi 3 janvier, 16h (35')
Mercredi 4 janvier, 16h (35')
Jeudi 5 janvier, 16h (35')

Vendredi 6 janvier, 16h (60')


Réservation
Les concerts sont gratuits mais la réservation indispensable vu le nombre limité de place.
Téléphone: 00 32 (0)2 521.13.83.
Mail: info@erasmushouse.museum


Les enfants sont les bienvenus aux concerts et dans l’exposition.

in alto

Catherine Jauniaux


Souvent décrite comme “la femme-orchestre” ou “le sampleur humain”, Catherine Jauniaux est l’un des secrets les mieux gardés de l’univers de la musique improvisée. Elle a collaboré avec une liste impressionnante de figures marquantes de la scène ‘improv’ , du cinéma et du rock d’avant-garde,de la danse dont notamment Fred Frith, Ken Jacobs, Tom Cora, Marc Ribot, Zeena Parkins, Ikue Mori, Louis Sclavis, Barre Phillips , SophieAgnel , ErikM , Ned Rothenberg ,François Verret, ,David Moss, Aksak Maboul etc.

Ses performances toujours passionnantes mêlent gravité et humour, explorations sonores et émotions, abstractions et mélodies. Elle s’inspire souvent de musiques traditionnelles (réelles ou imaginaires) du monde entier, mais reste toujours “davantage Frères Grimm que professeur d’ethnomusicologie”, selon les termes du journal new-yorkais The Village Voice.

Catherine Jauniaux a fait ses débuts de comédienne à l’âge (tendre) de 15 ans, dans sa Belgique natale. Pendant les années 80 elle joue et enregistre avec Aksak Maboul, The Work, Des Airs, Test Department, Tim Hodgkinson etc. Elle part pour New York au début des années 90 et y devient“l’une des personnalités les plus singulières de la scène Downtown” (selon le Village Voice). Elle s’associe avec des artistes tels que Fred Frith, Tom Cora, Marc Ribot, Zeena Parkins, Butch Morris, et l’ex-percussionniste de DNA Ikue Mori, avec laquelle elle fonde le duo Vibraslaps. Après son installation dans le Midi de la France en 1995, elle diversifie ses activités en Initiant des collaborations avec des musiciens européens (Louis Sclavis, Jean Pierre Drouet, Etienne Delmas, Noël Akchoté...), des chorégraphes et des dramaturges (Heiner Goebbels, François Verret), des avant-gardistes des platines (Otomo Yoshihide, Christian Marclay, Erik M), tout en développant ses liens avec la scène new-yorkaise (elle joue souvent avec David Moss, Marc Ribot, ,Ikue Mori, Barre Phillips,Ned Rothenberg, Tatsuya Nakatani et se produit régulièrement en tête d’affiche au club Tonic à New York).

Catherine Jauniaux a également collaboré avec Tom Cora, ,Fred Frith, , Han Bennink, John Zorn, Carole Rieussec, The Ex, Joëlle Léandre, etc.


in alto
image