CONFÉRENCE

Wido d’Anderlecht

Mercredi 21 novembre 2018 à 19h

Herman Loris, Docteur ès sciences et historien, présente son livre Wido van Anderlecht in kanonikale en Kamerijkse context.

Ses recherches récentes se basent sur une étude critique des sources médiévales et réinterprètent l’analyse scientifique des ossements. Elles jettent une lumière nouvelle sur la légende de Guidon d’Anderlecht. Qui était l’homme derrière le saint ? Quelle Histoire se cache derrière la légende ? (Conférence en néerlandais)

Plus d'infos

Wido d’Anderlecht

Wido van Anderlecht in kanonikale en Kamerijkse context

Selon la légende, les anges assuraient les travaux de la ferme pour Guido (ou Wido) d'Anderlecht, paysan brabançon du Xe siècle, chaque fois qu'il exerçait sa tâche de sacristain à l’église Notre-Dame de Laeken. Après une carrière ratée de marchand, il part en pèlerinage à Rome et en Terre Sainte. Il décède en l'an 1012 à Anderlecht, où ses reliques sont toujours entreposées dans la crypte de l'église Saint-Pierre-et-Guidon, qui a été nommée d'après lui.

Wido d'Anderlecht est le saint patron des sacristains, des sonneurs et des serviteurs, des cochers, des chauffeurs et chauffeurs de taxi, des pèlerins, des marchands, des agriculteurs et des paysans. Il est également le saint patron d'Anderlecht. Chaque année a lieu le 12 septembre à Anderlecht une procession avec la bénédiction des chevaux.

Cette nouvelle recherche réfute de nombreux éléments de la légende. L’image traditionnelle de Wido est dépoussiérée par une analyse critique de son récit de vie, un récit à double fond…

Après la présentation du livre (en néérlandais), il sera possible de consulter et d’acquérir cet ouvrage stimulant, publié en septembre 2018 à 250 exemplaires.

Entrée gratuite sur réservation : inscription en ligne ou 02 521 13 83.

Illustration : Hierusalem Celestis, dans Lambertus a Sancto Audomaro, Liber Floridus, UGent, ms. 92, f° 65v. (© UGent).

haut de la page
Hierusalem Celestis